Le directeur artistique

 
Musicien complet et polyvalent, Franck Marcon possède un répertoire étendu avec pour chaque projet et chaque époque une approche instrumentale, vocale, musicologique organologique extrêmement précise et historique.  De nombreuses oeuvres contemporaines lui ont été dédiées ainsi qu’à son ensemble vocal Polhymnia.

Après avoir obtenu une licence d’histoire, Franck Marcon décide de se consacrer entièrement à la musique et entre au Conservatoire régional de Nice dans les classes d’orgue (René Saorgin, Jean-Luc Étienne) et de clavecin (Mireille Podeur). Après l’obtention d’un premier prix de clavecin et de musique ancienne, ainsi que d’un premier prix de musique de chambre au Conservatoire de Paris, il est admis à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de clavecin d’Alfonso Fedi où il se voit décerner un master de concert en 2005. Titulaire des orgues historiques Serassi de Tende, il se produit dans diverses formations baroques en tant que claveciniste.

Depuis 2009, Franck Marcon est accompagnateur et chargé de cours en musique baroque à la Haute École de Musique de Genève. Il accompagne notamment les classes de Daniele Bragetti, Patrick Beaugiraud, Patrick Lehmann, Jacques Zoon, Svetlin Roussev, Aline Champion, Patrick Genet, François Guye, Ophélie Gaillard, Alfonso Venturieri. Il accompagne aussi régulièrement au sein du Concours international de Genève. 

Franck Marcon a reçu, en juin 2003, un master de direction à la Haute École de Musique de Genève dans la classe de Michel Corboz. Il a participé à plusieurs tournées de l’Ensemble vocal de Lausanne. Franck Marcon est régulièrement engagé comme chef d’orchestre et chef de choeur. 

Depuis septembre 2002, Franck Marcon dirige l’Ensemble vocal Polhymnia qui se consacre à la musique contemporaine et à l'ensemble du répertoire choral. Salué par la critique pour l’ensemble de ses prestations et pour ses enregistrements l'Ensemble propose une saison de concert à Genève. Ses derniers projets engagés autour de la Méditerranée et la migration avec des création de Xavier Dayer, Arturo Corrales, Nicolas Bolens et la production des Lys de madrigaux de Maurice Ohana ainsi que Voice consacré à la voix a cappella avec des créations de Nicolas Bolens et Xavier Dayer ont été particulièrement remarqués.

Franck Marcon a engagé une première collaboration avec le Lemanic Modern Ensemble et l’HEMU de Lausanne autour de grandes oeuvres du répertoire avec orchestre de Bartok,  le célèbre Clocks and Clouds de Ligeti. Il a également participé à l'édition 2019 du Festival Archipel de Genève consacré à la création féminine avec une pièce d'Edith Canat de Chizy et une commande avec grand ensemble à Aki Nakamura. Enfin, une collaboration récente avec l'Ensemble Contrechamps de Genève a permis la création d'une grande oeuvre pour choeur féminin et ensemble de Xavier Dayer sur des textes de l'écrivain Nicolas Bouvier. 

Franck Marcon est également engagé dans la médiation culturelle en suivant cette belle de phrase de Jean Vilar « l’élitisme pour tous ». C’est ainsi qu’avec l’association Crescendo de Bron, son choeur et  l’Orchestre Symphonique de Lyon, il a dirigé le Requiem de Verdi en février 2020, l’idée étant de rendre accessible à des amateurs de haut niveaux et à un public peu habitué des grandes salles, une grande oeuvre du répertoire.

Franck Marcon a pris en 2021 la direction artistique du Festival international des orgues - La route royale des orgues dans le sud de la France. Pour 2023, il produira avec l’Ensemble Polhymnia un nouveau programme - Claustralis musica #2 consacré aux compositrices lombardes de la fin du XVIIe siècle - autour des Vêpres d’Isabella Leonarda ainsi qu’une intégrale de la musique pour choeur de femme du compositeur Florent Schmitt.

L’année 2024 sera l’année des 30 ans de l’ensemble Polhymnia avec entre autre un nouveau projet autour du poète Philippe Jaccottet; la danseuse Florence Jaccottet et le compositeur Nicolas Bolens. 
 

 
 

Critiques : 

Le Progrès - Lyon 
Franck Marcon, chef de choeur promeut « l’élitisme pour tous ».

Il est décrit comme un « musicien complet et polyvalent ». Diplômé du conservatoire de Paris, et titulaire d’un master de direction de la Haute Ecole de Musique de Genève, Franck Marcon est engagé comme claveciniste, chef d’orchestre et chef de choeur. 
Il oeuvre pour la diffusion de la culture musicale au public le plus large possible. Selon lui, « la musique ne doit pas être réservée à une certain groupe élitiste. Que la la musique classique soit élitiste est un état de fait, mais tout le monde devrait faire partie de cette élite. ». Il considère « la médiation de la culture comme une valeur précieuse ». (…..) 


Sud-Ouest - Michel Debiard
"Interprétation irradiante !
Sous les doigts de Franck Marcon, interprète d’une extrême sensibilité, l’orgue a sonné dans toute sa splendeur, emplissant l’église de sonorités solennelles et recueillies. Le jeu de l’organiste, évitant tout lyrisme superflu ou toute lourdeur déplacée, mais fait d’intériorité et de poésie, a séduit l’auditoire dès l’interprétation irradiante d’une Toccata, puis l’a transporté dans son interprétation inspirée et virtuose d’un concerto. Le charisme absolu de Franck Marcon transparaissait surtout dans les œuvres pour flûte et orgue inscrites au programme dans lesquelles il accompagnait Jocelyn Aubrun. "

Tribune de Genève- Rocco Zacheo
" La Méditerranée comme bassin d’une civilisation à la culture millénaire inépuisable. Mais aussi comme théâtre où se consomment des tragédies contemporaines auxquelles l’Europe tourne ostensiblement le dos. De ce vaste territoire aquatique, de ses rivages bigarrés et de ses destinées si variées, les ensembles genevois Polhymnia et Batida ont tiré une thématique forte, qui irriguera leur nouveau projet musical, présenté ce dimanche à la grande salle du Conservatoire. L’aventure artistique en question intrigue à plusieurs titres."

Jason Bergman,  University of Southern Mississippi
" Ensemble Polhymnia, under the direction of Franck Marcon, is quite an exceptional vocal ensemble."

Marie-Claire Alain, organiste
" J’ai eu grand plaisir à écouter le cd “Eternité”, tant pour le choix du programme que pour la beauté des voix, et la chaleur vivante de l’interprétation. C’est bien volontiers que j’en félicite les interprètes et leur chef de chœur Franck Marcon. "

Aurélie Decourt, nièce de Jehan Alain
" Les oeuvres vocales de Jehan Alain commencent à être mieux connues grâce à d'heureuses initiatives comme celle de Franck Marcon, directeur de l'Ensemble vocal Polhymnia, avec ce disque au titre éloquent : Eternité, qui réunit des oeuvres des 20e et 21e siècles (Burckhard, Zbinden), la merveilleuse Messe des petits de Saint-Eustache-la-Forêt d'André Caplet et la Messe modale de Jehan Alain pour 2 voix de femmes, flûte et orgue. L'ensemble vocal féminin Polhymnia rend, avec une rare intensité, la pureté expressive de ces pages de vraie musique religieuse."

Revue Musicale Suisse Romande 
" Les magnifiques qualités musicales de ces quinze choristes s’épanouissent au gré d’un programme homogène, avec une dominante française et modale. Sérénité, lumière, joie intérieure… " 

La Revue Musicale de Suisse Romande
" Les voix de femmes de Polhymnia sonnent de manière transparente et lumineuse."