Présentation de l'ensemble

Cet ensemble professionnel dirigé par Franck Marcon est composé de 15 chanteuses qui s’investissent avec passion dans un chœur de chambre. L’Ensemble est un acteur de la vie culturelle suisse.

La qualité vocale et l’engagement de chacune d’entre elles permettent à cette formation de poursuivre sa vocation orientée vers la création musicale contemporaine et la diffusion de celle-ci à un public aussi large que possible en Suisse et à l’étranger. Polhymnia collabore étroitement avec des compositeurs de tous horizons et notamment suisses, qui écrivent spécialement pour l’Ensemble. Des œuvres de Jean-Sélim Abdelmoula, George Barcos, Nicolas Bolens, Elise Cieslak, Felicia Donceanu, Eric Gaudibert, Jean-Louis Gand, Adrian Kreda, Jean-Paul Liardet, Massimo Lunghi, Christophe Sturzenegger, Pierre Thoma , Julien-François Zbinden, Xavier Dayer, Léo Collin et Aki Nakamura ont été ainsi données en concert en création mondiale.
Une grande continuité de travail avec certains compositeurs comme Eric Gaudibert ou Nicolas Bolens permet à l'Ensemble d'être en parfaite harmonie avec les créations nouvelles, de comprendre leur langage, leur esthétique. Chaque oeuvre est travaillée avec le compositeur et interprétée tout au long de la saison. Elle devient partie intégrante du répertoire.

L'Ensemble ne privilégie aucune esthétique. Les XXème et XXIème siècles étant des siècles de déconstruction, de re-création, d'avant-garde mais aussi de conservatisme, le travail du choeur suit cette multiplication d'esthétiques et de styles.

Le répertoire des XVIIIe, XIXe, XXe et XXIe siècles constitue le deuxième axe d’activité du groupe. Polhymnia possède un répertoire étendu avec pour chaque projet et chaque époque une approche vocale, musicologique, organologique extrêmement précise et historique. L’Ensemble est particulièrement attaché à toutes ces collaborations artistiques. Ainsi, différents projets ont été engagés, entre autres, avec le Geneva Brass Quintet, l’Ensemble baroque Fratres, le Quatuor Elixir et la Maîtrise du Conservatoire Populaire de Musique.

La discographie de l’Ensemble est saluée par la critique pour l’originalité des projets ainsi que pour la qualité d’exécution. Les deux derniers disques présentent des créations suisse : « Eternité », sous la direction de Franck Marcon, directeur artistique depuis septembre 2002, présente le premier enregistrement mondial de l’opus 98 du compositeur suisse Julien-François Zbinden, ainsi que des oeuvres de Jehan Alain, Willy Burkhard et André Caplet. « Marc-Antoine Charpentier – Eric Gaudibert : Une mystique de l’ombre » est un jeu de miroir entre l’une des figures majeures du baroque français et un compositeur suisse contemporain. « Si lointaine, sa voix », sur des poèmes de François Debluë composée spécialement pour ce projet, est une des dernières œuvres d’Eric Gaudibert, subitement disparu en 2012.

Depuis sa création, l’Ensemble vocal Polhymnia s’est fait entendre en Suisse, en France, en Roumanie, en Suède et en Hongrie. Il a représenté la Suisse au concours international de chant choral du Florilège vocal de Tours en France en 2004. L’Ensemble a été invité en 2009, pour un concert rétrospectif de l’ensemble des créations suisses qu’il a suscitées, par l’Association suisse des musiciens (ASM) lors du festival de musique contemporaine – Voice – à Lausanne.

En 2014, l’Ensemble a fêté ses vingt ans d’existence et de créations.